C'est l'automne : lisons un peu d'Apollinaire

Après tout, personne n'a mieux parlé que l'auteur d'"Alcools" de ce qu'il appelait sa "saison mentale".

Iniciar sesión